Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Il va de soi qu'il est difficile à Vous joindre

D'autant sur une jambe, l'autre étant  bien sotte

Se cachant sous un plâtre albâtre en corps malingre

Laissant limbes dormir sous morphine, en ilote

 

Il va de soi que vous ne me répondrez pas

Tant la plume met des heures à Vous écrire

Et que d'outre-tombe, seuls s'entendent les pas

Se déplaçant autour d'une blanche demeure

 

Mon Frère, veuillez me pardonner ce sept mai

D'autant que je ne désirais là, Vous rejoindre

A cinquante mètres, claudiquant com' jamais

A la Morgue qu'un sombre jour s'est vu Vous peindre

 

Il va de soi que je n'avais pas oublié

Ce Dix Avril Vous ayant vu, de grand cœur, naître ;

L'amour a parfois ses vertus à Tout brouiller

Com' un besoin à ce nouveau Monde... apparaître

 

J'aime à imaginer que de votre Univers

Vous le suiviez cet amour, d'anglaise orchidée ;

Déjà trois mois que je n'ai écrit moindre vers ;

Viens de me souvenir... stigmate de l'aimée

 

Jour com' nuit, des ombres circulent long de murs

Mon Frère, il va de soi que mémoire défaille ;

Sauver l'entendement de parfums à futurs

Se doit... d'une plume afin que je ne déraille

 

Sûrement ne suis à Londrès, bord d'orchidée

Com' il semble que j'eus dû force y... apparaître ;

Voyez, je me souviens de Vous, de cette idée 

Qu'une heure, l'encre réécrira force à renaître

Oli ©…Il va de Soi

© (P)-     Francis Jr (10)  10/08 Z2

(voyage d’un frère en limbes)

du livre « …Itinéraire d’un Calvaire”-Série10A*33

 

 

Tag(s) : #Poèmes_Années_Z, #Poèmes_Itinéraire_Calvaire, #Poèmes_12syllabes, #Poèmes_Quatrains
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :