Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sur le blanc bateau Mouche assises toutes deux

Paris s’apprêtait à Vous présenter l'heureux

beau rivage au regard de son amie de cœur

avant ce départ pour l’Anjou, et sa douceur 

 

La Tour Eiffel de son phare Vous éclairait

com' échangeant avec Vous divin “Il était”

du céleste Paris que Vous aimiez conter

à vos enfants, amis aimant Vous écouter

 

Ô.. vous me souriez belle à fondre gentes larmes

patientant aux regards Ô.. de quelques Dames

ivres de cette beauté que vous délivrez

sur le ponton com' douceur de ce mois de mai

 

Ces Dames du mois de mai miéllées de l’âme

la vôtre parfumant le gent moiré de Dame

s’enivraient de Vous et du brillant regard vert

reflétant la Vie plaisant tant à l’Univers

 

Glissant sur douce Seine vers le Quai d’Orsay

com' émerveillée du décor vous paraissiez

com' redécouvrant un Paris de douce enfance

tant et tant traversé durant la souvenance

 

Jusques à Notre Dame vous nous fleurissiez

ce voyage d'une Dame et imaginés

com' offrant à votre cœur une sarabande

d'images aimées  sous un vent de lavande

 

Ô.. que cette ivresse au fil de Paris fut douce

sautillant loin la vague de l’évanescence

de votre âme et du regard recouvrant la Vie

le Temps parisien d’un parfum de folie…

Oli ©à Paris voguant sur Seine

© (P)-28/05  MM (12) *Z7

 

 

Tag(s) : #Poèmes_Série_Créateurs, #Poèmes_Années_Zb, #Poèmes_12syllabes, #Poèmes_Quatrains
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :