Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Il est tard à Montparnasse

je suis venu d’un charmant

composer ce fier moment

 

Je suis venu malgré moi

auprès de la tombe grise

Vous revoir dernière fois

un soir d’automne de mise

 

Je ne Vous imaginais

si pâle de couleur pierre

ivrant le silence en Terre

brusquant le vent du mauvais

 

Ô.. quelques âmes errantes

en ballades peu chantantes

déambulent l’air hagard

chemins se grisant à part

 

Je suis venu malgré moi

et je ne sais le pourquoi ;

poser la main sur un corps

est froid de pierre et de torts

 

Mes regards autour de tombes

enivrent Anges et Mondes

de leur marbre blanc pensant

attirant doux faux semblant

 

Noms se perdent sous regards

sculptés doigts de Dieu et d’arts

comme m’observant hésitant ;

ailleurs parais à présent

 

 

M‘entendez-vous murmurer

Ô.. Vous d’outre-tombe absent

tente à comprendre l’instant

soir d’automne à soupirer

 

je ne Vous imaginais

silencieux  de vos mots

m’ignorant tel’ fleurs en pots

cachant les pleurs du mauvais

 

Vous observer tout immuable

de l’imaginé en Terre

perturbe la soif d’un verre

à trinquer sur votre table

 

L‘impression d’être observé

posant le verre d’un tremble

sur marbre blanc il me semble

m’îvre l’instant du navré

 

Où êtes-vous divin père

avez-vous rejoint sœur frère ;

monde semble vid’ de Vous

loin de rires les plus fous

 

Bientôt l’heur’ de votre aimée :

Monde est cruel de son âme

quittant vent de maux l’année ;

Père, chérissez la Dame !

 

Déjà les grilles se ferment

comme les ombres se perdent

il est tard à Montparnasse

 

Oli ©...Suis venu malgré Moi (1)

©(P)-11/11 à mon père (7) Y1.  (Acte 2)

Hubert-Tadéo Félizé  4 novembre 2018 12 h 03 min

Toutes les émotions transpirent dans ce poème outre-tombe, une pensée pour un père, un frère, un défunt. Toute la poésie romantique plane au-dessus de ce poème. Merci pour ce partage d’une lecture dominicale. Amitiés poétiques. Bon dimanche.      Hubert-Tadéo

 

ChanTal-C  5 octobre 2018 14 h 37 min

Dès les premiers mots, l’émotion nous étreint, réveillant une émotion déjà ressentie….

Poème sublime, tout en délicatesse, tendresse et  amour pour dire le souvenir… tellement présent.

Tag(s) : #Poèmes_Série_Créateurs, #Poèmes_Quatrains, #Poèmes_08_10syllabes, #Poèmes_Années_Y_Yb
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :