Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Tempus fugit, me ressens décontenancé ;

se reconstruire du somme renommé

en dépit d’une journée triste à vivre

loin de Vous, seulement du survivre,

patientant d’attente sur siège en cuir

assis à regarder p’tite Guipsy s’enfuir

de son regard Vous cherchant sur plage

derrière le volant léchant son pelage

de chihuahua se voulant attachante

de son désir d’une diva enivrante

 

Déjà ! Une semaine, Mère, que la nuit

du temps s’est révélée brisant la vie,

c’est une journée de cafouille ce jour

de cette vie, de son vent, de l’amour,

Ô.. n’aurez plus ces bisous d’un fils

réconfortant les peines tues et infinies,

ne Vous entendrais dire chuchotements

souvent malentendus d’âmes en tourments,

ni ne verrais plus ce manque de dignité

d’un staff perdu parmi le mouroir sans piété

 

Angers est devenu un refuge amer

tant Paris et cette Gent me rendent futile

comme un abandonné de la ville

de son temps languissant vaine mer

comme habité d’un virus légendaire

celui marquant le miroir de sa terre

 

Déjà  une semaine ! ..Tempus fugit,

Ô.. plus une trace de ces créateurs,

seulement une veine giclant des pleurs ;

..s’ouvre un porche sur le couloir d’un proscrit..

 

Ce matin, vaines larmes sèches et belles

glissent sous la peau d’un coeur de perles,

je le sais, d’un lendemain, j’oublierai

à conter ce temps comme de son mascaret…

Oli ©..Tempus Fugit…

©(P)-09/12  à MM  (9à12)  Y1

 

 
christinegautheronchristy 03avr 2022 C’est vraiment superbe ❣️🙏💕
Tag(s) : #Poèmes_Série_Créateurs, #Poèmes_Sizains++, #Poèmes_Quatrains, #Poèmes_09_11syllabes, #Poèmes_Années_Y_Yb
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :