Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Il va falloir que je me réveille du soir

Un soir où Vous êtes revenu là... me voir

Sans un mot délicat... Ô sans une apparence

Si ce n'est en limbes quelque part en faïence 

 

Allongé de l'encor... de l'obligé d'un pied

Ne se consolidant qu'en bout d'os satellite

Les heures se passent sous sommeil en faillite

Quelque soit clair-obscur déployé d'un chantier

 

Êtes donc revenu d'outre-tombe Mon Frère

Ce Cinq décembre au soir d'un songe d'autrefois

Levant le doute au soir... du puits grisant parfois

La peine fragile.... bord de rouge cratère

 

Du désir à causer vent de mots au cher soir

Auprès de Vous Mon Frère eut l'effet indicible

Comme à Vous entendre tréfonds de l'inaudible

Des mots précisant que L'Espoir se lève au soir

 

Et déjà je me lève au vent du jour venant

Sonnant aux heures là de passer vivement

À l'année suivante prévoyant une greffe

Livrant cet horizon perdu...  bord à tendresse

Oli ©…L'Espoir se Lève au Soir

© (P)-     Francis Jr (12)  06/12. Z4

(voyage d’un frère en limbes)

du livre « …Itinéraire d’un Calvaire”-SérieDéc

 

Tag(s) : #Poèmes_12syllabes, #Poèmes_Années_Z_Zb, #Poèmes_Quatrains, #Poèmes_Itinéraire_Calvaire, #Poèmes_Série_Décembre
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :