Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vous voici partie... à traverse... à Cannes

D’un vol suivi du regard sans un mot

Sabrant un dernier verre d’eau de larmes

Sèches... comme un ciel de Orly de son dos ;

L‘Airbus glisse sous ce dos gris blanchâtre

Bientôt le franchirai... du sans regret

Vous au hublot cherchant moindre reflet

Moi... face au verre d’eau d’une âme albâtre

 

...Vous ai observé partir... Cher Airbus

Contournant à vitesse de tortue

Quelques blancs oiseaux paraissant déchus

Avant de voler... m’érigeant  statue ;

L‘épais blanc manteau nuageux dormant

Vous a englouti comme un poisson... gobe

Funeste insecte irradiant un orbe ;

Abandonné... m'en fus soudainement...

 

De l’évanouissement d’un visage

Frémissant Vie de ruine à Carthage

Petite main se posa sur un bras

Regard bleu souriant à ce fatras ;

Petite blondinette brisant l’âme

Confuse... renaissant pensée de Dame

Sur ce regard... s'envolèrent raisons

Fond de gouffre d'arômes à poisons

 

Au bras du père d’un signe de main

M’adressant bisou sonnant lendemain

L’anodin ciel de sa prise divine

Souffla pensée... à  jolie sauvagine ;

-Vous voici partie briller mots à Cannes

Ô.. je laisse à Orly... plaisirs à larmes

                                                      Oli ©…A Traverse

                                                                           ©(P)-13/05/  (10)  Suba.   Q3

 

 

Tag(s) : #Poèmes_Années_Q_Qb, #Poèmes_08_10syllabes, #Poèmes_Sizains++, #Poèmes_Série_Suba, #Poèmes_Série_Paris
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :