Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Douceur de peine au soir paraissant de l'été

Jette au loin de ce regard ce chagrin altesse

En le puits insondable de l’idée pauvresse

Que demain n’existera qu’un pâle aparté

Sur la raison fortuite au départ fuité

D'un Jardin du Luxembourg juste feuilleté

 

 

D‘un après-midi s’annonçant Ô.. trop coquin

De mots exquis au soyeux accent de Tamise

Ventant au bord du bassin douce vocalise

Nous contant la pensée de chacun du matin

Guettée d’une brise aux joues... vint l'instant lapin

Me tirant penaud d'un fol horizon certain

 

D‘un curieux bruissement survint cet appel

Secret... suivi du baiser doucereux en guise

D'un quitter... Grand hélas.... le Bienheureux de mise

Visage grave sur ton d’un Jardin pastel

D’Amours mortes s’écrivant au vent d’un label

Où seuls Dieux dormeurs... en discernent l’Archipel

 

Au soir de la scène... de Pas... douceur s’éteint

Au fil de ces Quais de peine d'humeur sans teint

Où l’eau grise… Ô s’écoule toisant la tendresse

Livrant un lit graveleux.... conviant l’ivresse

Le Temps d’un regard pour l’Aube d'un drap Satin

Harmonisant vielle odeur... sonnant un matin

Oli ©Douceur de Peine

©(P)-20/04/ à Laura (12) Z2

 

theatre.en.mille.et.un.lieux 18jan 2023 Très joli
Tag(s) : #Poèmes_Sizains++, #Poèmes_12syllabes, #Poèmes_Série_Paris, #Poèmes_Série_Lond, #Poèmes_Années_Z_Zb
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :